Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nos vidéos

21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 14:27
par Valérie Pirotte

Vive la rentrée !

Le changement vers l’heure d’hiver va s’accompagner de la fin de période de rentrée. Je vais enfin pouvoir lever le nez de mon guidon. Ma bécane m’a bien fait souffrir. Merci l’EPN  pour l’ EPO troisième génération  fournie à tous les pédaleurs dans la semoule de Riquet.

Voilà donc le moment de s’asseoir et de contempler son œuvre.

Bilan de l’été : fait.    Sorties familiales géniales, animations familiales au centre : colorées et artistiques,  centre de loisirs à plein régime, VVV créatif servi par deux animatrices pleines de peps. Ok c’est bon. C’était bien. On a un peu ramé : effectif minimum à la crèche mais les enfants présents jusqu’au dernier jour,  maladies impromptues et remplacement dans l’urgence au CLSH,  temps de chien et flou artistique au jardin d’éole. Mais on y est arrivé et on retient les améliorations à faire pour l’an prochain.

Alors les bénévoles : On en est où ? ouais pas mal !  il manque encore quelques personnes en journée en ASL mais on tient le bon bout.

Les projets de rentrée : hop là c’est bouclé. Hypothétique fest’hiver, hypothétique réveillon, hypothétique CUCS, les VVV.

Les tableaux :  c’est fait.  Tous. Du budget  matériel à l’échéancier en passant par les bénévoles, les fiches de face à face, les lieux d’affichages, les absences, les présences, la compta, les listes de mails, les partenaires, l’occupation des salles etc. etc. etc.

 Zoé :  quelques frayeurs en début de remplissage d’où l’EPO de l’EPN  mais tout le monde s’y met. Vraiment tout le monde cette fois.

L’agrandissement et la rénovation du centre :  le processus est enclenché…. sur le mode tortillard de montagne. Attention au déraillement.
 
Les plannings : bon là j’avoue encore deux jours et c’est bientôt bon.  La loi, les nécessités du services, les formations, les maris, les enfants, le retours des maris  …. Aaaaaaaaahhhhhhhhhhhh j’en ai la tête qui tourne.

Bon ben ça  a l’air pas mal tout ça mais oooooooooooula la c’est quoi ça là qui grouille dans le patio ? Pourquoi Fethia est elle au bord de l’évanouissement en arrivant le matin ?, Pourquoi Sokhna tape-t- elle des pieds en sortant du centre le soir ?  Et là , qu’est ce qu’ils chantent les grands de la crèche le nez contre la vitre? Les rats les rats ! les rats ! les rats ! les rats !

Eh oui . Les rats n’ont pas pris de vacances,  ils ont profité de l’été  pour se reproduire et voilà qu’ils pullulent. Ils sont de plus en plus gros ( « oh ! Madame j’ai vu un chat ! », une autre : « Mais non ce n’est pas un rat c’est une fouine » ), de moins en moins farouches (ils passent dans nos jambes : Féthia en tombe dans les pommes et Sokhna danse la Bourrée Auvergnate pour les effrayer) et il y en a même en pleine journée dans la cour de la crèche (la comptine des petits : les rats les rats les rats). Et moi là, je ne sais plus quoi faire alors j’ai refilé le bébé (rat) au CLA. Là les idées ont fusé : un atelier cuisine spécial rat : de la rat tatouille, des rats violis, des rat dis,  un rat goût, nous sommes même aller jusqu’à proposer l’ouverture d’une pizzerat. Plus sérieusement des pistes d’actions spectaculaires ont été soulevées et vont être mûries avant d’être mises en place ou non.  I3f nous parle d’un nouveau procédé d’éradication  mais surtout nous parle d’un budget 2009… alors je ne suis pas spécialiste des muridés et de leur reproduction mais quelque chose me dit que trois ou quatre petits toutes les deux mois ça risque de faire vraiment beaucoup de rats à zigouiller au budget 2009.
Surtout que question nourriture, ils ont le choix du menu.  Fast food, sandwiches grecs abandonnés par les jeunes le week end, des poubelles avec des repas variés et vitaminés pour leur pelage, des fruits, des légumes, des œufs, du pains le tout « tombés » des fenêtres.
Ah oui parce qu’en plus, les chutes et les lancers d’objets  continuent. Ce mois ci on fait dans l’alimentaire : j’ai reçu un œuf (frais) dans le dos et une maman a eu droit à du pain mouillé sur l’épaule. Bref nous quand on vient travailler ou qu’on en part on a la tête levée et on tape des pieds. Ca vaut le détour croyez moi .
Quant à moi je vais m’éloigner un peu pour admirer mon œuvre de rentrée on ne sait jamais un accident  est si vite arrivé…….

Partager cet article

Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article

commentaires