Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nos vidéos

19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 15:59
par Claudine

Cet après-midi là, nous partons à onze pour le Musée du Louvre, sept enfants de l’accompagnement scolaire et quatre accompagnateurs, trois bénévoles et Sofien qui veille sur nous tous. Nous allons rendre visite aux Pharaons. On n’a pas dit aux enfants qu’il y a environ 5500 objets exposés, il ne faut pas les effrayer d’avance.
Nous faisons la visite de façon classique, chronologiquement comme c’est conseillé.

Après le grand Sphinx de granit rouge, on se dirige vers la «salle du Nil», le plus grand fleuve du monde que les anciens Egyptiens vénéraient car ses crues apportaient la prospérité. Il y a dans cette salle de jolies maquettes de barques très bien conservées, car elles étaient  dans les tombes, avec les morts, souvent profondément enfouies.
Puis on regarde, non pas les écrits sur pierre ou papyrus qui n’intéressent pas beaucoup les enfants mais les instruments d’écriture dans des plumiers et les godets pour l’encre. Puis on va saluer les dieux à tête d’animaux, Horus trône sur un piédestal, autour de lui, on salue Isis, Amon et Osiris.

En continuant, on pénètre dans des salles où sont exposés des quantités d’objets en faïence, en verre , de l’orfèvrerie, de la vaisselle en cuivre, en bronze, des vases en terre cuite, des tissus peints, de la vannerie. Le défilé de tous ces objets lasse un peu les plus jeunes, élèves de CM2, et c’est tout à fait normal ; ils n’ont pas de vraie notion du temps et voir des objets qui ont 4 à 5000  ne les impressionne pas du tout d’autant moins qu’ils ont pour beaucoup, des formes modernes alors que c’est cette modernité qui nous, nous séduit.

On continue avec des objets de la vie quotidienne, un tabouret, un magnifique fauteuil et de jolis coffrets ; puis des objets de toilette, peignes, miroirs à main, produits de soins déposés, dans de petits coffres de maquillage  Même réaction des enfants, par contre les collégiens apprécient ; deux ou trois mois en cours d’histoire sur cette civilisation les a bien préparés. «  On n’a rien inventé », remarquent au moins deux d’entre eux.

Puis des jeux, des instruments de musique dont une belle harpe ; ensuite, des bijoux en or, pâte de verre, araent, pierres précieuses et une très belle robe en lin finement plissée, une résille en minuscules perles de verre colorées.
Puis, nous nous dirigeons vers les dernières salles, d’abord la salle des sarcophages, très impressionnante par le nombre de pièces. La plupart, en bois sont entièrement peints, intérieur et extérieur.

Enfin, le clou du spectacle, LA MOMIE. Tous les enfants se précipitent et tournent autour. « Qu’est-ce qu’il y a dessous? » (Les bandelettes).
On explique brièvement le processus d’embaumement, l’ablation des entrailles, conservées dans des vases…
On est prêts à partir, mais on se laisse convaincre de faire un détour par « le code d’Hammurabi ». Ca n’est pas vraiment dans le sujet mais Hajar insiste.
On regagne la sortie, il est l’heure ; on admire, en regagnant le métro, la pyramide de Pei. Pyramide, pyramide…


Partager cet article

Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Cambrai
commenter cet article

commentaires

BONNIN 28/08/2009 21:38

Justement, on en parlait encore de cette Egypte si fascinante au mois de mai et au mois de juin 2009 avec des bénéficiaires de la belle exposition "Les Portes du Ciel" qui nous a valu à chacun/chacune un catalogue très beau et documenté ainsi que des invitations pour revenir à notre gré.