Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nos vidéos

6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 12:17

Par Renaud Courtecuisse

AVEZ-VOUS DEJA VU un spectacle de danse sur le thème du pied pour les Tout-petits ?
En voilà un qui s’appelle « Croche Pied »… Laissez moi vous le présenter ! 
D’abord, il n’est pas seulement un spectacle autour du pied et du mouvement. Car il est surtout un support aux RÊVES, à la poésie, à la musique et à la danse… Il est joué par un duo de danse et de percussions qui fait apparaître et s’entremêler de façon inattendue et surprenante neuf scénettes autours de chaussures musicales des plus extravagantes. Et toute cette magie s’exerce dans une ambiance musicale faite de « mille » instruments de percussions. Quant au décor, il est sobre composé d’un banc, d’un paravent et d’un tapis.

Mais comment tout cela a pu être possible ?

La compagnie Chavirage aurait-elle découvert un cordonnier « fou » tout à la fois musicien et marionnettiste ? Mais non… C’est Catherine MASSIOT, danseuse et chorégraphe de cette compagnie qui, en 2000, a composé trois pièces sur le thème du pied, de la danse et de chaussure (« Grolles de Dames » en 2002, « Coquelicot », 2006, « Au pied levé », 2008) pour le Musée international de la chaussure à Romans.  Après plus de dix ans années de rencontres, d’échanges et de collaboration où le corps, la danse ont osé des prises de risque,  en 2012, le spectacle « Croche Pied » a été créé. Croche pied est un condensé de tout ce travail, pour le plaisir des yeux et des oreilles des spectateurs.

Et comment « Chavirage » a t–il pu se poser sur le rivage de l’Espace 19 Riquet ?

Le centre social et culturel Riquet a simplement répondu par l’intermédiaire de Sandra Behejohn, coordinatrice de l’ « animation collective familles », à la proposition  de notre partenaire, le 104, d’accueillir ce spectacle qui ne pouvait plus être présenté comme prévu à la Maison des Tout-petits du 104. Alors, pour le bonheur de nos adhérents et des familles, Elodie Amiot (EJE adjointe) a coordonnée la mise en place des représentations et alerté les autres structures petite enfance d’Espace 19 de cette bonne nouvelle : « un spectacle de qualité pour les Tout-Petits et gratuit à Espace 19 Riquet ! » Chacun a pu au travers de toute la semaine du 9 au 13 avril profiter du spectacle et certains enfants de la crèche Riquet  y ont assisté plusieurs fois !!

Alors comment les enfants et les familles ont-ils vécu ce spectacle ?

Pour mieux se rendre compte de l’impact émotionnel du spectacle sur notre très jeune public, j’ai eu envie de filmer quelques séquences et ainsi saisir sur leurs visages la joie, la peur parfois, mais surtout le plaisir de découvrir avec tous leurs sens ce beau spectacle. Il est vrai qu’au début les enfants étaient impressionnés. Ils ne bougeaient pas… Eux qui d’ordinaire bougent tant et s’expriment tellement librement, ont vraiment étonné par leur sérieux les professionnels et les parents qui les accompagnaient.

Le spectacle commence comme un réveil, le duo assis sur un banc tournant le dos aux spectateurs semble se réveiller, s’étirer. Ce duo va petit à petit se retourner vers les spectateurs. Puis c’est au tour de leurs pieds de bouger et de s’embrasser comme pour se dire bonjour, se découvrir… Les enfants regardent, ne bougent pas… Lentement, le duo se sépare. L’homme va rejoindre ses instruments posés à même le sol sur un tapis circulaire. La danseuse se lève et chantonne quelques refrains sur le thème du pied : «  Moi, mes souliers ont beaucoup voyagé… »… Ces paroles sont accompagnées de musiques de plus en plus rythmées. Voilà le temps du jazz, le corps de la danseuse s’anime, danse, saute. Les yeux des enfants s’agrandissent, leurs regards passent de la danseuse au musicien dans un va et vient permanent pour ne rien perdre du spectacle… Petit à petit, les sourires apparaissent sur les visages des enfants. Les mains, les pieds s’animent doucement à leurs tours…

Mais les enfants restent absorbés par ce qu’ils découvrent. Peut-être parce que pour certains, c’est bien la première fois qu’ils voient un spectacle de ce type. Et la magie du spectacle nous fait oublier que nous sommes dans la salle conviviale du centre social. Une atmosphère particulière semble avoir pris place.

Parfois, j’ai observé un enfant plus inquiet, un autre plus effrayé, ou un apeuré aussi. Surtout quand la danseuse se met à chausser des pantoufles énormes en forme de pied d’animal et pousser des cris de rugissements. Alors des mains d’adultes rassurantes se sont posés sur les épaules tremblantes comme pour mieux les contenir. D’autres enfants qui vivent tellement intensément le spectacle, expriment eux des sons, des mots, des gestes comme pour mieux participer et interagir avec le spectacle, ou je ne sais, avec les artistes peut être. Les professionnels veillent aussi d’un œil sur ceux-là qui veulent se lever pour danser ou taper sur les percussions. Ils ne doivent pas franchir une ligne blanche qui a été définie au sol, séparant le monde du spectacle et le monde du public qu’ils sont devenus.

Tour à tour, le duo d’artiste, nous fait découvrir un spectacle de plus en plus rythmé. Les pieds de la danseuse se chaussent de tongs puis de sabots blancs, enfin de chaussures à talons de couleur rouge vif, nous transportant dans un univers de Sévillane. Une multitude de bruits divers et variés sortent des pas de danse. Les percussions nous plongent dans des ambiances toutes particulières pour chacune de ces chaussures. On peut percevoir des bruits de cloches, des maracas ou des imitations d’animaux, des sifflets de canard, des bourdonnements d’insectes ou des pluies diluviennes… Et parfois tout se ralentit, s’arrête… laissant place à un univers plus serein. Et tout se réanime aussi vite. Et d’autres chaussures apparaissent, maintenant ce sont des baskets aux semelles étonnamment surélevées… qui à leur tour sont remplacés par des immenses cuissardes noires dans lesquelles la danseuse a plongé ses bras pour mieux les animer.
 
Et pour finir le spectacle, le musicien se met à son tour à chanter et à danser accompagné par une petite guitare aux sons de banjo. Pendant ce temps, la danseuse a chaussé de mini échasses qui lui font « presque toucher » le plafond trop bas de la salle… Armée d’une ombrelle, elle chante avec lui sur un air très entrainant ou les petites têtes et les mains de nos spectateurs s’emportent en rythme tous ensemble… T’es où ?... T’es où ?… Miaou comme un matou… tu te caches où ?… Miaou… Choubidou comme un zazou … T’es où ?... T’es où ?… C’est sur ce refrain que le spectacle va se terminer comme il a commencé. Les deux artistes vont se poser sur le banc et tournent le dos aux spectateurs. La lumière s’éteint !

Je ne vous raconte pas le « Bonus »… que j’ai filmé à la fin de ce montage vidéo où les enfants sont entrainés par les artistes à venir jouer des instruments… Vous avez compris que leur bonheur était bien plus qu’immense… Alors, je ne vous raconte pas non plus, le goûter qui s’en est suivi avec les artistes et les parents (chanceux.. ce jour-là)… Quelle après-midi, et quelle semaine !!

Avec le passage de ce spectacle un espoir s’est semé… m’a confié la responsable de la crèche. Celui de pouvoir continuer à proposer des moments d’éveil artistique et culturel aux enfants de la crèche. Et ainsi permettre d’inviter les enfants et leurs familles à éveiller leurs sens et leur imagination en partageant tous ensemble de bons moments comme celui-là…


Plus d’information sur le spectacle :
Compagnie Chavirage, spectacle « Croche Pieds »
Un duo de danse & musique
Spectacle à partir de 18 mois • durée 25 mm
Chorégraphie : Catherine MASSIOT
Danseuse : Lucile RIMBERT
Univers sonore : Jean Marie GERINTES percussionniste 
Chaussures musicales : Henri OGIER compagnie Au cul du loup
Costumes : Fanny MANDONNET

 

CHAUSSURE.jpgPublic_2.jpgSequence_1.jpgSequence_2.jpgSequence_3.jpgSequence_4.jpgBONUS_1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article

commentaires

mimi 29/06/2013 18:31


l hygiene des dents

derrier 24/06/2013 09:12


t


toujours tout faire pour promouvoir la lecture


simone

diavangama 20/06/2013 11:15


les enfants qui brossent


 

generiq 07/05/2013 14:47


This is so beautiful - all the things they can do.