Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Nos vidéos

3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 11:32

Par Aziza Deghay

« Speed bouffing bénévoles », vous vous demandez bien à quoi ça peut ressembler…  C’est en fait un speed dining bénévoles. Ça se précise… mais à quoi ça sert ??
Imaginez une grosse bouffe réunissant tous les bénévoles, membres du CLA compris, et les salariés du centre social et culturel Espace 19 Riquet…
L’objectif est de faire en sorte que tout le monde se rencontre, tout le monde se parle, et que chacun reparte avec une idée assez précise de TOUTES les activités du centre social. Et tout ça dans la joie et la bonne humeur !!!! Sacré challenge, hein ?
Modalités ?
-  Faire des équipes constituées de personnes ne participant pas aux mêmes activités du centre.
- Imaginer des étapes : 1) entrée, 2) plat, 3) fromage…. A chaque étape, des équipes changent de place pour rencontrer de nouvelles personnes.
- Prévoir le nombre d’équipes et le nombre d’étapes de telle manière à ce que toutes les équipes se rencontrent une fois.
- Organiser l’espace de manière à ce que les changements d’étape se fassent rapidement, mais à condition que ce soit dans un JOYEUX BORDEL. (Le joyeux bordel est LE concept clé du speed bouffing car il garantit l’effet brise glace)
- Organiser un repas partagé, chacun pouvant apporter à boire ou à manger, pour faire une bonne grosse bouffe, un festin même, et ce sans ruiner le centre social.
- Ne commencer le speedbouffing qu’une fois que tout le monde est là, et prévoir un apéro avant pour accueillir au fur et à mesure tous les participants…
Et voilà !
Vous vous demandez si on a réussi le challenge... si on a atteint les objectifs ???
Avec 42 bénévoles présents, dont 5 ne sont restés qu’à l’apéro, et 8 salariés, soit 45 personnes à table pour le speedbouffing, on a pu faire en sorte que toutes les équipes se rencontrent !

Les bénévoles ont pu se parler, et rire – BEAUCOUP RIRE– ; et en apprenant à se connaitre et à nous connaitre, ils ont aussi pu mieux découvrir le centre social, ses activités et ses acteurs.
Ainsi, mieux qu’aucune brochure ne pourra jamais le présenter, mieux qu’avec n’importe quel power point sur les projets et les valeurs du centre social, et même mieux qu’avec la charte d’Espace 19, avec ce speed bouffing, les bénévoles, et notamment les nouveaux bénévoles, ont pu découvrir, en chair et en os, QUI NOUS SOMMES et quel est notre projet.

Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 13:45

Par Renaud Courtecuisse

Quand un organisme solidaire (Repair Café) rencontre un Espace solidaire (Espace 19), la question  des « laissés pour compte », des « oubliés » est à nouveau remis à l’ordre du jour.
Ce samedi 28 septembre, j’ai pu le vérifier encore une fois…Puisque, j’ai vu passer au centre social Riquet petit à petit « des oubliés », « des cassés », « des espoirs perdus » qui dans l’attente d’un miracle (comme il s’en produit quelques fois dans ces lieux de solidarités) sont venus rejoindre d’un pas fébrile l’incroyable équipe du Repair café…et celle plus modestement de l’Espace 19 Riquet mais pas moins chaleureuse !
Et si je vous dis qu’il s’est vraiment produit des « miracles », en termes de social et de solidarité vous me croiriez à peine… Car dans ce domaine là, ce n’est pas chose courante et en plus dans nos quartiers!!! Et pourtant, j’ai vu arriver dès le début de l’après midi des gens le visage souriant mais inquiets et je les ai vu repartir quelques temps après avec un énorme sourire et un petit quelque chose en plus qui peut ressembler à du bonheur… Alors là, je vous surprendrai. N’est-ce pas ?
Je vous l’avoue « les oubliés », « les cassés », « les espoirs perdus » ce n’étaient certainement pas ces gens du quartier, mais ces appareils qu’ils tenaient dans leurs mains pour les faire réparer. Et oui, le Repair Café est un groupe de bénévoles bricoleurs qui vous propose d’apprendre à réparer ou raccommoder vos objets du quotidien pour éviter de les jeter. Ainsi, j’ai pu voir passer des appareils électro ménagers (four micro onde, grille-pain…), des appareils hifi, des téléphones portable, des Gameboy ou même des manteaux abîmés que l’équipe de Repair Café a gracieusement aidé à réparer ou raccommoder à l’aide de ces bénévoles bricoleurs. Et le miracle s’est opéré là, grâce à cette générosité.
Vous aurez compris que je parlais de cette solidarité qui permet à des bénévoles bricoleurs, d’inciter tout citoyen à lutter contre cette société de consommation qui nous pousse à jeter et à dépenser dès qu’un appareil ne semble plus en état de fonctionner normalement, au lieu de penser à le réparer. Cette solidarité qui lutte tout à la fois pour un engagement écologique évident mais aussi pour une économie plus solidaire.
Maintenant, vous comprenez pourquoi, je ne vous racontais pas d’histoires. Mais bien des tranches de vie réelles de ces objets « ressuscités » qui par conséquence avaient rendu la vie plus facile et plus joyeuse à leur propriétaire !
Ce réseau de bénévoles que Repair Rafé permet de rendre actif tous les jours est un acte politique de grande solidarité auquel Espace 19 Riquet s’est associé pour cette première collaboration dans le 19ème en fournissant son soutien, ses locaux et ses équipements… mais bien plus encore !
Vous voudriez savoir comment tout cela a commencé et fut possible ?
Au départ, un simple contact, par le biais de notre Directeur Adjoint Eric Gautier, puis la machine s’emballe, on se découvre, le courant passe et on se débrouille pour que ça le fasse !
Nous les avons accueillis lors de ce samedi après midi, bien actif, vu la Fête de Quartier qui nécessitait aussi notre implication.
Dès 13h, les organiseurs de Repair café sont venus installer les tables de bricolage, dans la salle conviviale épaulés par les jeunes du secteur Loisirs qu’anime Djouhoudi, notre coordinateur Loisirs Jeunes.
Les lieux du centre social Riquet ont été investis pour aménager différents coins dont « l’accueil du public », le coin « cafés et boissons » (sans oublié les gâteaux maisons fait par des bénévoles) et le coin « Adhésion » devant le bar afin de faire croître l’association et lui permettre d’assurer un financement minimum.


Puis des affiches ont été installées pour orienter les gens, expliquer la démarche. Une charte avait été créée et affichée pour détailler la démarche et l’esprit du Repair Café : l’aspect gratuit ; le possible échec dans la réparation car tous ne se répare pas… et enfin l’esprit de partage qui repose sur du bénévolat.
Dans la salle conviviale, les tables étaient réparties par type de réparation, par exemple il y a eu le coin « bois », le coin « couture », le coin électronique, le coin électro ménager, le coin hi fi…
Puis vers 14h, j’ai vu arriver les bénévoles un à un avec leur caisse à outils roulante !
J’ai été très touché par leur accueil, leur gentillesse, leur courtoisie et leur générosité.
Ce qui fut impressionnant, c’était de voir arriver le public chargé de leur appareil au fond de sacs plastiques, les visages inquiets et impatients de savoir si la réparation allait marcher. J’ai été attiré par cette jeune fille accompagné de sa maman venue apporter sa Gameboy dans l’espoir de la voir remarcher. Je n’ai pu m’empêcher d’imaginer la joie de cette petite quand sa machine fut réparée. J’ai aussi pensé à la tête du « Père Noël » (la mère… je sais que les lecteurs du blog n’y croient plus) qui l’avait amenée ici mais je garde pour moi les idées qui me sont apparues.
Voilà, ce fut une après midi d’émotions, d’accueil et de services rendus gratuitement. Je ne vous cache pas que de voir se transformer le centre social en un immense atelier de réparation, fut pour moi une belle image qui participe aussi à nos objectifs de développement des relations sociales & solidaires, grâce à l’animation d’espaces de convivialité !
Cependant, vous pouvez commencer à ressortir vos appareils défaillants et remonter vos manches, car l’équipe du Repair Café organise son prochain atelier, dans le 13e arrondissement, le 19 octobre.
Allez voir sur leur site internet : http://www.repaircafe.fr!
En attendant, nous aurons compris comment chacun a son niveau peut aussi participer à cette belle démarche, soit en rejoignant l’équipe de bénévoles bricoleurs du Repair café soit en apprenant vous-même à réparer vos objets lors de leurs rencontres… il est toujours permis de se découvrir des talents de bricoleurs !

 

marc-console.JPGP1020668.jpgP1020678.jpgP1020684.jpgP1020699.jpg

Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 12:59

par Menoune, Auxilliaire puéricultrice

Mina, Zineb et moi-même sommes allées au supermarché avec les enfants afin de découvrir ou redécouvrir les fruits et les légumes de saison. Cette expédition avec quatre enfants et deux adultes fut fort enrichissante. Les enfants ont découvert les étales de fruits et légumes et Ils ont même participé aux choix et à la pesée.
Le but était de pouvoir confectionner une salade de fruits que nous voulions déguster tous ensemble lors du goûter. Il s’agissait aussi pour moi de sensibiliser les familles et les enfants à l’importance de manger cinq fruits et légumes par jour tout en prenant du plaisir …

Dès le lendemain, donc, autour de la table,  Nana, Renaud et moi  nous nous sommes occupés de découper les fruits. Les enfants étaient attentifs à ce que nous faisions et ils ont mis la « main à la pâte ». Nous avons réalisé des brochettes de fruits qui ont attisé leur curiosité. Certains voulaient y goûter, d’autres les toucher, les palper. Certains gourmands comme Aïssa n’ont pas pu s’empêcher de goûter durant la préparation. D’autres comme Leïla, Lounès, Lily semblaient totalement émerveillés devant ces brochettes de fruits qu’ils avaient hâte de gouter.
Tous ont été intéressés de sentir les odeurs et impatients et de s’amuser à toucher les fruits.

Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 15:29

par Menoune, Auxiliaire de Puericultrice.

 

 

A l’occasion de la semaine bucco-dentaire du 16 au 24 Avril, nous avons travaillé l’hygiène et la santé des dents. Des lots de brosses à dents, des dentifrices et des gobelets ont été offerts aux enfants de la crèche 1,2,3…19. Tous les jours pendant une semaine après le déjeuner, nous les avons accompagnés par petits groupes jusqu’au coin d’eau où se trouvent deux robinets à leur hauteur pour apprendre ensemble à se brosser les dents.

Certains enfants connaissaient déjà, alors que pour d’autres, c’était la première fois.

Quelques enfants ont avalés le dentifrice au début puis ils ont appris progressivement les gestes nécessaires à une hygiène dentaire impeccable.

De plus, une maman dentiste nous a offert « un cours » lors d’un petit déjeuner à Riquet sur le brossage des dents à l’aide d’un dentier et d’une brosse à dent géante. Cela a énormément plu aux parents qui ont pu poser toutes leurs questions ainsi qu’aux enfants, car ils ont l’âge idéal pour commencer à se brosser les dents. Nous avons appris que le fait d’avaler le dentifrice n’est pas dangereux et que les visites chez le dentiste peuvent commencer dès 3 ans.

 

DSC05049.JPGDSC05050.JPG

DSC05051.JPG

 

Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 11:54

Regard de Fatima Arrass , auxiliaire de puériculture sur notre projet transversal centre social et petite enfance : « faire vivre le coin livre » :

En partenariat avec l’équipe du centre social, des bénévoles et l’équipe petite enfance, un projet coin livres est né à Espace Riquet.
Les rendez-vous avec les tout-petits étaient au rythme d’une fois par mois, le mercredi.
Victimes de notre succès, notre présence est devenue indispensable tous les mercredis.
Pour un moment de partage et de convivialité entre enfants et adultes et pour écouter « la boîte à histoire » dans différentes langues.
A la fin de l’histoire Le loup et les sept chevreaux, les enfants deviennent acteurs à tel point qu’ils se mettent à raconter l’histoire à leur tour.
Ils ont ensuite accès aux livres, accompagnés par les adultes, puis on clôture par un temps chanson pour donner un rituel.

 

Photo-article-Fatima--1-.jpgPhoto-article-Fatima--3-.jpg

Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 11:52

par Zineb SOUAG

Les enfants  adorent aller à la bibliothèque. Une matinée ensoleillée, parfaitement idéale pour  une sortie à la bibliothèque! Après toute une organisation et préparation, les six enfants sont prêts pour cette aventure et la découverte des livres avec une auxiliaire de puériculture, une maman qu’on a sollicitée à venir nous accompagner et qui a répondu avec plaisir, et moi-même, en route pour  la bibliothèque du quartier  « Benjamin Rabier ».
Après 20 minutes à pieds, nous sommes arrivés. Marie, l’animatrice nous a accueillis dans un espace pour les tout-petits avec des tapis multicolores, des coussins, une lumière tamisée et une belle collection juste pour eux. Elle s’est présentée par une chanson que les enfants connaissent bien. « J’ai un nom, un prénom, deux yeux, un nez, un  menton. Dis-moi vite ton prénom pour continuer la chanson. »  Les enfants ont joué le jeu. Après elle a raconté des petites histoires,  les enfants ont participé avec des gestes, des mimes et jeux de doigts.  Ils étaient très calmes et très concentrés.
Une heure après c’était le moment de rentrer à la crèche.
On a passé un agréable moment et les enfants ne voulaient pas sortir de la salle. La maman d’Aminata, qui nous a accompagnés, était très contente. Elle a beaucoup aimé la séance et elle était très surprise de la participation de sa fille. Elle nous a même dit qu’elle viendrait  à la bibliothèque avec sa fille et ses deux garçons plus souvent pendant les vacances. 

Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 11:50

par Jacky WASSA

Chez les « petits pas », unité des « bébés », nous avons réalisé un petit film  relatant la journée type des enfants en crèche.  Ce film a servi de support à la réunion des parents -professionnels.
Emerveillés  par  celui-ci, certains parents n’ont pas hésité à verser quelques larmes de joie en voyant les exploits de leurs enfants. Victimes de notre succès plus rien ne nous arrête.
L’imagination et la créativité de l’équipe a permis  lors du printemps des  centres sociaux de découvrir  des petits « tops chefs » en pâtisserie chez les bébés.
Oui, aussi incroyable que cela puisse paraître les enfants ont participé à la préparation du gâteau au yaourt que nous avons partagé tous ensemble au goûter.   Pour tout vous dire, la motricité fine était au rendez-vous.
Les enfants ont cassé les œufs, mélangé les ingrédients, tout cela sous l’œil vigilant des  chefs étoilés des professionnelles des petits pas. Une expérience à vivre !!
Le gâteau était très bon, tant au niveau texture, qu’au niveau du goût.  La réussite de cette activité est due  au travail de l’équipe et surtout à la bonne humeur des petits «  Tops chefs en pâtisserie »


Par Fatima Arras  
                                                                                 
De l’expérience unique à la mise en place de projet….
Nous voilà à l’œuvre de nouveau avec nos blouses et nos mains propres dans l’unité des « petits pas »…
Avec les œufs, la farine, l’huile, le yaourt et la levure, nous préparons notre gâteau pour le goûter partagé car nous sommes les meilleurs pâtissiers. On tourne bien, on tourne fort et à l’aide du four notre gâteau est prêt.
Et même si nous pataugeons dans la farine et les œufs nous avons le trophée du meilleur pâtissier de l’année.

article-jacky-et-Fatima.jpg

Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 12:17

Par Renaud Courtecuisse

AVEZ-VOUS DEJA VU un spectacle de danse sur le thème du pied pour les Tout-petits ?
En voilà un qui s’appelle « Croche Pied »… Laissez moi vous le présenter ! 
D’abord, il n’est pas seulement un spectacle autour du pied et du mouvement. Car il est surtout un support aux RÊVES, à la poésie, à la musique et à la danse… Il est joué par un duo de danse et de percussions qui fait apparaître et s’entremêler de façon inattendue et surprenante neuf scénettes autours de chaussures musicales des plus extravagantes. Et toute cette magie s’exerce dans une ambiance musicale faite de « mille » instruments de percussions. Quant au décor, il est sobre composé d’un banc, d’un paravent et d’un tapis.

Mais comment tout cela a pu être possible ?

La compagnie Chavirage aurait-elle découvert un cordonnier « fou » tout à la fois musicien et marionnettiste ? Mais non… C’est Catherine MASSIOT, danseuse et chorégraphe de cette compagnie qui, en 2000, a composé trois pièces sur le thème du pied, de la danse et de chaussure (« Grolles de Dames » en 2002, « Coquelicot », 2006, « Au pied levé », 2008) pour le Musée international de la chaussure à Romans.  Après plus de dix ans années de rencontres, d’échanges et de collaboration où le corps, la danse ont osé des prises de risque,  en 2012, le spectacle « Croche Pied » a été créé. Croche pied est un condensé de tout ce travail, pour le plaisir des yeux et des oreilles des spectateurs.

Et comment « Chavirage » a t–il pu se poser sur le rivage de l’Espace 19 Riquet ?

Le centre social et culturel Riquet a simplement répondu par l’intermédiaire de Sandra Behejohn, coordinatrice de l’ « animation collective familles », à la proposition  de notre partenaire, le 104, d’accueillir ce spectacle qui ne pouvait plus être présenté comme prévu à la Maison des Tout-petits du 104. Alors, pour le bonheur de nos adhérents et des familles, Elodie Amiot (EJE adjointe) a coordonnée la mise en place des représentations et alerté les autres structures petite enfance d’Espace 19 de cette bonne nouvelle : « un spectacle de qualité pour les Tout-Petits et gratuit à Espace 19 Riquet ! » Chacun a pu au travers de toute la semaine du 9 au 13 avril profiter du spectacle et certains enfants de la crèche Riquet  y ont assisté plusieurs fois !!

Alors comment les enfants et les familles ont-ils vécu ce spectacle ?

Pour mieux se rendre compte de l’impact émotionnel du spectacle sur notre très jeune public, j’ai eu envie de filmer quelques séquences et ainsi saisir sur leurs visages la joie, la peur parfois, mais surtout le plaisir de découvrir avec tous leurs sens ce beau spectacle. Il est vrai qu’au début les enfants étaient impressionnés. Ils ne bougeaient pas… Eux qui d’ordinaire bougent tant et s’expriment tellement librement, ont vraiment étonné par leur sérieux les professionnels et les parents qui les accompagnaient.

Le spectacle commence comme un réveil, le duo assis sur un banc tournant le dos aux spectateurs semble se réveiller, s’étirer. Ce duo va petit à petit se retourner vers les spectateurs. Puis c’est au tour de leurs pieds de bouger et de s’embrasser comme pour se dire bonjour, se découvrir… Les enfants regardent, ne bougent pas… Lentement, le duo se sépare. L’homme va rejoindre ses instruments posés à même le sol sur un tapis circulaire. La danseuse se lève et chantonne quelques refrains sur le thème du pied : «  Moi, mes souliers ont beaucoup voyagé… »… Ces paroles sont accompagnées de musiques de plus en plus rythmées. Voilà le temps du jazz, le corps de la danseuse s’anime, danse, saute. Les yeux des enfants s’agrandissent, leurs regards passent de la danseuse au musicien dans un va et vient permanent pour ne rien perdre du spectacle… Petit à petit, les sourires apparaissent sur les visages des enfants. Les mains, les pieds s’animent doucement à leurs tours…

Mais les enfants restent absorbés par ce qu’ils découvrent. Peut-être parce que pour certains, c’est bien la première fois qu’ils voient un spectacle de ce type. Et la magie du spectacle nous fait oublier que nous sommes dans la salle conviviale du centre social. Une atmosphère particulière semble avoir pris place.

Parfois, j’ai observé un enfant plus inquiet, un autre plus effrayé, ou un apeuré aussi. Surtout quand la danseuse se met à chausser des pantoufles énormes en forme de pied d’animal et pousser des cris de rugissements. Alors des mains d’adultes rassurantes se sont posés sur les épaules tremblantes comme pour mieux les contenir. D’autres enfants qui vivent tellement intensément le spectacle, expriment eux des sons, des mots, des gestes comme pour mieux participer et interagir avec le spectacle, ou je ne sais, avec les artistes peut être. Les professionnels veillent aussi d’un œil sur ceux-là qui veulent se lever pour danser ou taper sur les percussions. Ils ne doivent pas franchir une ligne blanche qui a été définie au sol, séparant le monde du spectacle et le monde du public qu’ils sont devenus.

Tour à tour, le duo d’artiste, nous fait découvrir un spectacle de plus en plus rythmé. Les pieds de la danseuse se chaussent de tongs puis de sabots blancs, enfin de chaussures à talons de couleur rouge vif, nous transportant dans un univers de Sévillane. Une multitude de bruits divers et variés sortent des pas de danse. Les percussions nous plongent dans des ambiances toutes particulières pour chacune de ces chaussures. On peut percevoir des bruits de cloches, des maracas ou des imitations d’animaux, des sifflets de canard, des bourdonnements d’insectes ou des pluies diluviennes… Et parfois tout se ralentit, s’arrête… laissant place à un univers plus serein. Et tout se réanime aussi vite. Et d’autres chaussures apparaissent, maintenant ce sont des baskets aux semelles étonnamment surélevées… qui à leur tour sont remplacés par des immenses cuissardes noires dans lesquelles la danseuse a plongé ses bras pour mieux les animer.
 
Et pour finir le spectacle, le musicien se met à son tour à chanter et à danser accompagné par une petite guitare aux sons de banjo. Pendant ce temps, la danseuse a chaussé de mini échasses qui lui font « presque toucher » le plafond trop bas de la salle… Armée d’une ombrelle, elle chante avec lui sur un air très entrainant ou les petites têtes et les mains de nos spectateurs s’emportent en rythme tous ensemble… T’es où ?... T’es où ?… Miaou comme un matou… tu te caches où ?… Miaou… Choubidou comme un zazou … T’es où ?... T’es où ?… C’est sur ce refrain que le spectacle va se terminer comme il a commencé. Les deux artistes vont se poser sur le banc et tournent le dos aux spectateurs. La lumière s’éteint !

Je ne vous raconte pas le « Bonus »… que j’ai filmé à la fin de ce montage vidéo où les enfants sont entrainés par les artistes à venir jouer des instruments… Vous avez compris que leur bonheur était bien plus qu’immense… Alors, je ne vous raconte pas non plus, le goûter qui s’en est suivi avec les artistes et les parents (chanceux.. ce jour-là)… Quelle après-midi, et quelle semaine !!

Avec le passage de ce spectacle un espoir s’est semé… m’a confié la responsable de la crèche. Celui de pouvoir continuer à proposer des moments d’éveil artistique et culturel aux enfants de la crèche. Et ainsi permettre d’inviter les enfants et leurs familles à éveiller leurs sens et leur imagination en partageant tous ensemble de bons moments comme celui-là…


Plus d’information sur le spectacle :
Compagnie Chavirage, spectacle « Croche Pieds »
Un duo de danse & musique
Spectacle à partir de 18 mois • durée 25 mm
Chorégraphie : Catherine MASSIOT
Danseuse : Lucile RIMBERT
Univers sonore : Jean Marie GERINTES percussionniste 
Chaussures musicales : Henri OGIER compagnie Au cul du loup
Costumes : Fanny MANDONNET

 

CHAUSSURE.jpgPublic_2.jpgSequence_1.jpgSequence_2.jpgSequence_3.jpgSequence_4.jpgBONUS_1.jpg

Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 11:40

 

Par Valérie Hamidi

 

Le soleil au rendez vous, la douceur de l’air, les couleurs, les visages, les sourires, des connus, des
nouveaux,
On est bien en plein air, on pense jardins, on pense patio pour manger, pour boire un café, on
prend le temps,
On prend du plaisir à papoter, à tricoter en papotant, on découvre de nouvelles personnes, de
nombreux jeunes bien là, bien présents et bien investis,
On se pose pour lire et on prend la pose pour la photo de famille, photo du jour, photo souvenir…
on respire enfin !

Nous avons voulu fêter le Printemps pour faire vivre à tous, notre nouveau Projet Social !
Notre public était au rendez vous, avec nous, impliqué dans la préparation des gâteaux, des
boissons, venus avec leurs voisins, leurs amis, en famille.
Résultat : des enfants, des jeunes, des familles, des adultes, des parents sans enfants venus profiter
du moment…: 48-14h30, 87-15h, 183 !!! Juste avant d’aller goûter chez les voisins qui habitent à
Tanger, c’est à 2 pas !
Après la venue du Maire, très remarquée & appréciée, la suite de l’après midi fût dédiée aux
échanges et à la discussion sur nos projets en lien avec les projets du Quartier : l’Implication des
Habitants, l’Action Jeunes, l’Animation du Quartier, le Partenariat.
Plus de 60 personnes réunies autour des tables rondes thématiques : habitants, adhérents,
bénévoles, partenaires et professionnels.
C’est avec la Bande à Godot, prestation théâtrale surprenante que nous avons clôturé une belle
journée riche de rencontres et de découvertes multiples autour d’un apéritif partagé dans la
douceur du soir.

Merci aux nombreux habitants et à tous nos adhérents,
Merci à nos bénévoles actifs à nos côtés dans la préparation, l’animation, les discussions, les
échanges lors des tables rondes, curieux, intéressés, motivés !
Merci à nos partenaires présents & attentifs, tant les institutionnels : les représentants de la
Direction de la CAF, du Département de Paris, Monsieur Le Maire & Les élus, la DPVI, que nos
collègues du quartier : bien sûr le Centre Social Caf Tanger, notre complice de ce grand moment !
Mais aussi l’équipe de la MCV, VEMT, CIRT, le 104, la Régie de Quartier, l’équipe 3 F, Clichés Urbains
et la Bande à Godot.

Merci à notre Président et notre Directeur venus en renfort,
Merci pour le soutien très apprécié de nos collègues d’Espace 19,

Et enfin MERCI à l’EQUIPE de RIQUET, au grand complet, dynamique, solidaire, prête à écrire sa
propre histoire, réunie autour d’un même projet, fière de le présenter et surtout de le faire vivre et
partager, cherchant dans les regards croisés cette étincelle qui dit notre réussite !

Ce fût un moment magnifique !
Merci à vous, merci à tous !

 

0412-0914.JPG0412-0915.JPG0412-0916.JPG0412-0918.JPG0412-0919.JPG0412-0930.JPG0412-0937.JPG0412-0938.JPG0412-0942.JPG0412-0944.JPG0412-0951.JPG0412-0953.JPG0412-0959.JPG0412-0962.JPG0412-0980.JPG0412-1016.JPG0412-1020-copie-1.JPG0412-1023.JPG0412-1041.JPG

Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 11:32

par Sandra Behejohn

t oui les Hommes ont eu aussi droit à leur journée…ils en rêvaient ….. Espace 19 l’a fait !!
 Certains hommes de Riquet avaient le souhait de faire découvrir les saveurs de leur pays  d’origine : le couscous mauritanien …..Ce souhait fut réalisé lors d’un atelier cuisine dans les locaux d'Ourcq réunissant alors les adhérents qui souhaitaient se joindre à eux pour aider, échanger ou  simplement découvrir un plat qu’ils ne connaissaient pas….

Un certain nombre d’hommes avaient envie d’un moment de détente en partageant le plaisir d’une rencontre autour du football …Nouveau souhait exaucé ! Durant 3 heures tous ont pu s’adonner aux joies du ballon … quelle belle rencontre !
Après tant d’effort, Les sportifs, affamés, ont eu le plaisir de savourer le couscous qui n’attendait plus qu’eux. Dans un esprit jovial, entre partage de fous-rire et de courbatures, les hommes se sont quittés en se promettant une chose : RECOMMENCER au plus vite! Un mafé sera en discussion prochainement …qui serait partant ?

0412-4705.JPG0412-4712.JPG0412-4713.JPG0412-4731bis.jpg

Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article