Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nos vidéos

7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 12:22

Par Dominique de Bruxelles


Cela faisait un petit moment que je cherchais une exposition pour notre activité « Echange de savoirs » autour de la mode d’avant la guerre 14-18, et elle fut toute trouvée lorsque j’ai vu l’annonce de cette exposition ; « Roman d’une garde-robe, le chic d’une parisienne de la Belle Epoque aux années 30 » au Musée Carnavalet.
C’est une exposition qui raconte avec émotion le parcours d’une « couturière en robes » parisienne. Il s’agit, à travers la garde-robe exceptionnelle d’Alice Alleaume, qui fut d’abord vendeuse avant de devenir une cliente des plus grandes maisons, de dévoiler tout le milieu de la mode, auquel la famille d’Alice Alleaume fut étroitement liée dès le Second Empire. Cette garde-robe, couvre près d’un siècle, des années 1830 jusqu’aux années 1930. La majorité des pièces date du premier tiers du XXème siècle. Plusieurs d’entre elles ont été portées par la mère d’Alice, Adèle (1839 – 1909) et par sa sœur aînée, Hortense Dumas-Baudron (1867 – 1932).
On peut ainsi admirer 400 pièces exceptionnelles, des robes griffées Chéruit, Worth et Lanvin, des chaussures du soir d’Hellstern, des chapeaux d’Alphonsine, Marcelle Demay, Madeleine Panizon, Le Monnier, des bandeaux du soir de Rose Descat, des bijoux, certaines de ces pièces défiant le temps et la mode au point qu’on pourrait encore les porter aujourd’hui, mais aussi manuscrits et documents, carnets de vente et listes de clientes, peintures et estampes du musée Carnavalet qui évoquent Paris, avant la guerre.
Cette exposition, très bien faite, est un régal pour les yeux et pour l’esprit : à travers la vie d’Alice, c’est toute une époque qui ressuscite sous nos yeux, une époque fascinante !.

Partager cet article

Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires