Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Nos vidéos

2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 11:54
par Christophe

Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 17:11
par Christophe

L’action avait été entreprise l’année dernière de proposer aux jeunes du quartier des stages de chant et RAP par des intervenants artistes professionnels.

Cette année, l’action a été renouvelée mais avec des ambitions plus grandes. Du coté du chant, Dominique Sylvain est revenue donner un stage intensif, comme l’année dernière, basé sur l’émotion, mais qui dura cette fois trois jours. De part sa nature, ce stage a surtout attiré les jeunes filles du quartier dont certaines d’entre elles étaient déjà inscrites à l’atelier musique d’Espace Riquet. L’artiste a su à nouveau faire resurgir le meilleur de ces jeunes filles qui ont su se dépasser, aller au-delà de la timidité et de la peur.
Pour ce qui est du stage de RAP, nous avons fait appel à des rappeurs locaux, les BLACKARA, que nous connaissions de notre passage en radio l’année dernière (cf. blog article « glory time »). Comme je le disais dans cet article, ces artistes sont très investis dans le travail avec les jeunes.

Ce stage dura également trois jours et fut couronné d’un succès que l’on attendait même pas : les jeunes sont venus en nombre important, mais surtout, ils venaient des quartiers Riquet, Cambrai, Couronne,  Belleville et même de Pantin. Le stage s’est déroulé dans une humeur délirante : les rappeurs étaient enchantés de voir tant de jeunes devant eux et tâchant de se surpasser. Le stage s’est déroulé ainsi : deux jours au centre social Espace Riquet, un passage en radio (FPP Glory Time) et une session d’enregistrement dans un studio du centre d’animation Solidarité Angèle Mercier, avec les BLACKARA et un ingénieur du son.
Ainsi, nous avons « tordu le coup » à la réputation de ces quartiers, notamment Riquet et Cambrai , qui veut que les jeunes soient à tout prix rivaux et inscrits dans la violence. Une vraie leçon pour les mauvais esprits.
Les jeunes ont évidemment manifesté leur immense satisfaction et on espère pouvoir renouveler cette action toujours avec cette volonté d’agir en prévention des problématiques liées à ces quartiers.

Voyez donc la vidéo de ce stage (qui arrivera très bientôt)…la preuve par l’image ! Et merci à ces artistes pour leur engagement à nos cotés.



Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 11:54
par Christophe

Tricky m’avait promis de passer nous voir au centre, histoire de toucher de prés à la réalité du terrain, enfin…en dehors du 104… Il est en effet passé le vendredi 21 janvier nous visiter, écouter nos musiques et rencontrer d’autres jeunes. Le moins qu’on puisse dire est qu’il a aimé notre travail au point de nous proposer son studio pour réenregistrer certaines de nos musiques avec un ingénieur du son.
Après le passage de Tricky au centre social, l’heure était venue ce mercredi 4 janvier d’aller travailler dans son studio au 104.
Ludovica, Ranya, Abdou et Bouher y étaient conviés. Au menu : du travail sérieux pendant deux heures, à répéter encore et encore jusqu’à ce que les prises de chant soient parfaites. Même si c’était dur pour eux de rester concentrés sur leur travail qui consistait à chanter puis à se réécouter, nous avons réussi à réenregistrer 3 de nos chansons.
Un mercredi donc très enrichissant arrivant à point nommé pour conclure une année de travail musical avec des jeunes du quartier.

Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 15:06
par Christophe

Invités par le 104 en cette soirée du 15 janvier, nous décidions de percer le mystère TRICKY tel que découvert lors du concert du mois d’octobre 2008. Artiste hors norme, imprévisible, que pouvais je leur annoncer aux jeunes ? Nous partions en direction du 104 avec Mouznat, Abdou, Ludovica, Florence et moi même. Ben oui, on n’avait eu que 5 invitations… Puis en arrivant sur les lieux, on lit à l’entrée : « soirée housse de raquette ». Que penser ? on s’est trompé d’établissement ? y a des courts de tennis dans le quartier ? Il s’agissait en réalité d’un jeu de mots pour désigner une soirée house, autrement dit 2 DJs venaient mixer dans le 104. C’était pas vraiment ce que j’espérais pour les jeunes…on a le temps pour les soirées techno. Heureusement, TRICKY arriva et je pu m’approcher de lui afin de lui présenter les jeunes et notre atelier musique. Très intéressé, il nous a confia son désir de travailler avec nous. Dommage que les jeunes n’aient pas encore le niveau d’anglais requis pour discuter avec l’artiste anglais. S’en suivent photos de groupe et….visite privée de son atelier de travail : nous découvrions son immense studio, laboratoire de travail. On est loin de l’atelier musique d’Espace Riquet : environ 150 m², hauteur sous plafond d’environ 15 m² avec du matériel d’enregistrement professionnel. Voilà de quoi motiver les jeunes pour penser un projet musical ambitieux et valorisant.
Nous voilà donc bien rassurés pour la suite des évènements : enfin une relation partenariale entre Espace Riquet et le 104 se dessine. Nous avons proposé à TRICKY de venir nous visiter lors de l’atelier musique, histoire qu’il découvre le quartier plus en profondeur, lui qui est désireux de travailler avec des jeunes locaux.


Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 17:14
par Christopthe

Qu’elle a été longue l’attente !  Qu’elles ont été rudes ces répétitions !

Pour leur second concert, les jeunes allaient sortir du centre. Et là ce n’était plus la même affaire. La pression était bien là. Samedi 6 décembre dés 10h du matin (c’est très tôt pour un ado …), la plupart étaient réunis au centre pour un dernier filage et rassembler leur courage. Ils ont eux même chargé le matériel dans le minibus et nous voilà embarqués vers la bibliothèque. Oh, certes, elle n’est qu’à 5 minutes, mais le pas à franchir paraissait bien plus important. Sur place, installation du matériel dans la discothèque (sur la mezzanine), prise de repères des lieux, puis rendez vous à 14h pour commencer la fameuse journée.
A 14h, les débats ont commencé : Raphaël Ricardou (GRDR) a animé le débat autour de l’égalité et des discriminations. Les jeunes se sont montrés bien timides. La salle d’une quarantaine de personnes avait du mal à s’exprimer mais bon… Une heure après, le concert a commencé : la pression était bien là : les mains tremblaient, les voix étaient fragiles mais la fierté était présente. La fierté de se faire entendre par ceux qui n’auraient jamais eu l’occasion de nous entendre. Et c’était bien tout l’enjeu de cette réunion : une intervention des jeunes de nos quartiers dans un symbole de l’institution publique, la bibliothèque. Les huit adolescents ont tous chanté leur composition sous un tonnerre d’applaudissement. Ce concert paraissait vraiment bien perçu par toutes personnes présentes, même les adultes qui venaient emprunter. Madame Chabut, la directrice de la bibliothèque, ainsi que l’ensemble de son personnel étaient ravis. 45 minutes plus tard, le concert se terminait et laissait place à Abakuya, conteur camerounais. Cet artiste est exceptionnel : il fait disparaître le décor de la bibliothèque pour nous entraîner dans un village africain, nous conter des histoires extraordinaires. En vrai communion, le public chante et danse avec lui… La journée s’acheva à 18h : rangement de matériel, remerciements et retour à Riquet. Que devons retenir de cette journée ? Le 6 décembre 2008 marque la première action résultante d’un nouveau partenariat incluant la bibliothèque Hergé, Vagabond Vibes, le GRDR et Espace Riquet. Ce partenariat est voué à s’ouvrir à de nouveaux partenaires pour des actions à venir. C’est en tous cas la volonté manifeste de madame Chabut et de l’ensemble de son personnel.
Je tiens à remercier Jean Charles, bénévole d’Espace 19, qui nous a beaucoup aidé en servant de chauffeur ; un vrai soutien logistique.











Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 15:48
par Sokhna Fall Ba

Du 1er au 6 décembre 2008 a eu lieu la Semaine de l’Egalité. Espace 19 a choisi de participer activement à la diffusion d’informations sur le thème de la lutte contre les discriminations. Il est urgent de dépasser le fatalisme sur ce sujet et de faire fonctionner les recours possibles.

C’est ainsi que le jeudi 4 décembre de 14h à 16h puis de 19h30 à 21h30 ont eu lieu 2 séances d’information en direction des participants aux ateliers sociolinguistiques d’Espace Riquet et de leurs formateurs bénévoles. Trente deux (32) personnes ont assisté à ces séances. Les échanges ont été riches.

Le contenu de ces séances d’information a couvert divers points allant de la définition légale de la discrimination aux peines encourues en passant par l’analyse de cas pratiques et un retour sur les critères et domaines de discrimination.

Les séances ont été animées par le directeur d’Espace 19 et la référente des ASL d’Espace Riquet.
Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 10:35
par l'équipe Petite Enfance de Riquet

Le 4 Novembre, les enfants de la crèche/halte-garderie de Riquet, 14 en tout , dûment « encadrés » par 7 adultes dont 2 parents , ont pris d’assaut  (à l’abordage s’il vous plait !) la péniche  Antipode amarrée quai de Seine .
Le but de l’expédition était de retrouver un  objet terriblement précieux, essentiel ,en un mot irremplaçable ! vous avez deviné , on était « A la recherche du doudou perdu », spectacle de marionnettes.
Quelle agréable surprise de voir ces petits âgés de 14 à 24 mois se tordre de rire ou être captivés par l’histoire à la fois drôle et touchante de ce petit garçon coquin  en quête de son doudou ,  auquel chaque enfant a pu s’identifier.
Malgré un trajet à pied , laborieux et fatiguant, nous avons pris la décision ferme d’y retourner
cette fois avec le groupe des Grands, assister à un autre spectacle  intitulé « Nom d’un petit bonhomme ».
Mais petite déception, il n’est pas aussi pertinent qu’on l’espérait ! le comédien râlant et grimaçant tout au long du spectacle a effrayé certains enfants que nous avons dû « évacuer en urgence » pour ne pas, par leurs pleurs, déranger les autres groupes.

Fin mot de l’histoire !!!, cela valait quand même la peine d’être vécu !
Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 14:42
par Christophe

Oui ! On ne savait plus ce qu’on venait y faire au 104.
J’avais annoncé aux 7 jeunes présents ce soir là qu’on allait à l’inauguration du 104.
« Il y aura aussi un concert. Ca peut être sympa, alors venez ! » Voilà comment je leur avais annoncé la chose. Puis on a foulé les premiers mètres de la rue Curial : on n’avait jamais vu foule pareille dans le quartier. Même pas pour les accidents de voitures…

Et nous voilà au beau milieu de la file d’attente à 21h. Le concert avait du retard, les gens sifflaient afin qu’on ouvre les grilles. L’ouverture des grilles a provoqué un appel d’air qui nous a entraîné vers l’intérieur à la façon d’un troupeau de bétail. La suite prend une dimension plus humaine, voire surhumaine. Nous nous retrouvions au milieu de 6000 personnes, à attendre la star internationale TRICKY. Evidemment, les jeunes du quartier ne connaissaient pas plus TRICKY que l’orchestre symphonique de Radio France. Aussi, il s’agissait d’une foule d’adulte : certains ados dont je ne citeraient pas les noms avaient quelquefois du mal à bien voir la scène. Mais bon, l’ambiance était au rendez vous : les jeunes se sont bien marré à regarder ces adultes danser bizarrement sur cette musique un peu bizarre il faut bien le dire. C’était là aussi l’enjeu d’une telle sortie : au pied des cités, un événement pareil, attirant un public jusqu’alors inconnu du quartier, n’aurait pas eu de sens sans qu’au moins certains habitants en profitent. On regrettera la non mobilisation des habitants du quartier pour aller voir le concert ne serait ce qu’en curieux.

Notre soirée s’est terminée à minuit après un sandwich et une boisson, nécessaires après un concert qui dura presque deux heures.


Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 14:27
par Valérie Pirotte

Vive la rentrée !

Le changement vers l’heure d’hiver va s’accompagner de la fin de période de rentrée. Je vais enfin pouvoir lever le nez de mon guidon. Ma bécane m’a bien fait souffrir. Merci l’EPN  pour l’ EPO troisième génération  fournie à tous les pédaleurs dans la semoule de Riquet.

Voilà donc le moment de s’asseoir et de contempler son œuvre.

Bilan de l’été : fait.    Sorties familiales géniales, animations familiales au centre : colorées et artistiques,  centre de loisirs à plein régime, VVV créatif servi par deux animatrices pleines de peps. Ok c’est bon. C’était bien. On a un peu ramé : effectif minimum à la crèche mais les enfants présents jusqu’au dernier jour,  maladies impromptues et remplacement dans l’urgence au CLSH,  temps de chien et flou artistique au jardin d’éole. Mais on y est arrivé et on retient les améliorations à faire pour l’an prochain.

Alors les bénévoles : On en est où ? ouais pas mal !  il manque encore quelques personnes en journée en ASL mais on tient le bon bout.

Les projets de rentrée : hop là c’est bouclé. Hypothétique fest’hiver, hypothétique réveillon, hypothétique CUCS, les VVV.

Les tableaux :  c’est fait.  Tous. Du budget  matériel à l’échéancier en passant par les bénévoles, les fiches de face à face, les lieux d’affichages, les absences, les présences, la compta, les listes de mails, les partenaires, l’occupation des salles etc. etc. etc.

 Zoé :  quelques frayeurs en début de remplissage d’où l’EPO de l’EPN  mais tout le monde s’y met. Vraiment tout le monde cette fois.

L’agrandissement et la rénovation du centre :  le processus est enclenché…. sur le mode tortillard de montagne. Attention au déraillement.
 
Les plannings : bon là j’avoue encore deux jours et c’est bientôt bon.  La loi, les nécessités du services, les formations, les maris, les enfants, le retours des maris  …. Aaaaaaaaahhhhhhhhhhhh j’en ai la tête qui tourne.

Bon ben ça  a l’air pas mal tout ça mais oooooooooooula la c’est quoi ça là qui grouille dans le patio ? Pourquoi Fethia est elle au bord de l’évanouissement en arrivant le matin ?, Pourquoi Sokhna tape-t- elle des pieds en sortant du centre le soir ?  Et là , qu’est ce qu’ils chantent les grands de la crèche le nez contre la vitre? Les rats les rats ! les rats ! les rats ! les rats !

Eh oui . Les rats n’ont pas pris de vacances,  ils ont profité de l’été  pour se reproduire et voilà qu’ils pullulent. Ils sont de plus en plus gros ( « oh ! Madame j’ai vu un chat ! », une autre : « Mais non ce n’est pas un rat c’est une fouine » ), de moins en moins farouches (ils passent dans nos jambes : Féthia en tombe dans les pommes et Sokhna danse la Bourrée Auvergnate pour les effrayer) et il y en a même en pleine journée dans la cour de la crèche (la comptine des petits : les rats les rats les rats). Et moi là, je ne sais plus quoi faire alors j’ai refilé le bébé (rat) au CLA. Là les idées ont fusé : un atelier cuisine spécial rat : de la rat tatouille, des rats violis, des rat dis,  un rat goût, nous sommes même aller jusqu’à proposer l’ouverture d’une pizzerat. Plus sérieusement des pistes d’actions spectaculaires ont été soulevées et vont être mûries avant d’être mises en place ou non.  I3f nous parle d’un nouveau procédé d’éradication  mais surtout nous parle d’un budget 2009… alors je ne suis pas spécialiste des muridés et de leur reproduction mais quelque chose me dit que trois ou quatre petits toutes les deux mois ça risque de faire vraiment beaucoup de rats à zigouiller au budget 2009.
Surtout que question nourriture, ils ont le choix du menu.  Fast food, sandwiches grecs abandonnés par les jeunes le week end, des poubelles avec des repas variés et vitaminés pour leur pelage, des fruits, des légumes, des œufs, du pains le tout « tombés » des fenêtres.
Ah oui parce qu’en plus, les chutes et les lancers d’objets  continuent. Ce mois ci on fait dans l’alimentaire : j’ai reçu un œuf (frais) dans le dos et une maman a eu droit à du pain mouillé sur l’épaule. Bref nous quand on vient travailler ou qu’on en part on a la tête levée et on tape des pieds. Ca vaut le détour croyez moi .
Quant à moi je vais m’éloigner un peu pour admirer mon œuvre de rentrée on ne sait jamais un accident  est si vite arrivé…….
Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 17:30
par L'équipe de Petite Enfance

Voilà déjà un mois que nous sommes rentrés.  Chacun a repris ses marques, enfants comme adultes.
De petits nouveaux nous ont rejoints même si ce ne fut pas toujours dans la joie! 
Tant bien que mal, nous avons réussi à trouver un terrain d’entente avec ces enfants qui vivent leur première séparation : cris stridents! pleurs incessants! moments stressants ! ouille nos oreilles. Ce n’était plus un jeu d’enfants !
 Il a fallu également « négocier » avec leurs parents : pas très confiants au départ, un peu « épuisants »  mais finalement coopératifs à 100%.
La fin septembre coïncidant avec la fin du Ramadan, ce fut l’occasion de clôturer le premier mois en beauté :  petits et grands se sont régalés de biscuits.
Repost 0
Published by Judicaël Denecé - dans Riquet
commenter cet article